Journal 18 : Body combat !

Il y a des contradictions que l'on arrivera jamais à élucider…

Je ne comprends toujours pas pourquoi les ménagères s'émoustillent avec le livre érotico-porn ( mom porn/porno pour maman, branché et plus chic) «  Cinquante nuances de Grey ».
 

Qu'il a t il de novateur dans le SM ?

 

Un peu comme si on nous disait avoir découvert un livre révolutionnaire : le Kama sutra !

Et, je comprends encore moins pourquoi je me suis mise, moi aussi à cette tendance !

Attention, je ne suis pas en train de vous avouer que Florent m'attache aux vitro céramique le soir en rentrant du boulot, ni que je lui demande une soumission totale en lui claquant le fessier !

Non, mon masochisme s'exprime par la pratique d'un nouveau sport stimulant au plus haut point la souffrance : le Body combat !
La semaine dernière, voulant m'essayer à une nouvelle forme de « Body » ( je suis déjà adepte du Body pump ) je me suis laissée tenter par ce cours en toute innocence !

J'arrive au Ladies Club (comme son nom l'indique, réservé aux femmes) avec une copine.
Nous nous retrouvons rapidement dans une salle au milieu d'une vingtaine de jeunes femmes sur-déterminées … la musique hard-rock, pouvant couvrir de ses décibels, 20 km à la ronde.

Ça commence très fort…pas de place pour la petite « blagouse » en anglais ( que je ne comprends jamais) en signe de bienvenue…

Non, direct on sautille sur place en faisant mine de boxer un partenaire imaginaire…

Attention nous ne sommes pas en train de lui mettre des petites claquettes mais directement de lui défoncer la face….

Je me sens tout suite comme une Tomb Raider, une warrior  !!!
Mon instinct de guerrière exacerbé …Je me demande quand même comment on va pouvoir tenir ce rythme pendant une heure ?!

C'est probablement la partie la plus cardio….

Les killeuses ne doivent pas faire d'échauffement !….

C'est alors qu'on se met à jeter des coups de pieds en haut, en bas, un coup de poing par ci, un coup de poing par là…Je sens qu'il s'en faut  de peu pour que je me démantibule…vais je rester avec mes 4 membres jusqu'au bout ?

Je regarde autour de moi, j'ai l'impression d'être dans un camp de redressement pour jeunes délinquantes ayant trempées leurs têtes dans un sceau de coke !!!!
 

Toutes ces jeunes femmes croisées précédemment dans l'enceinte du club en abaya se transforment en killeuses !

Elles te feraient passer Mike Tyson et Mohamed Ali pour des danseuses de cabaret !

Je ne savais même pas qu'on pouvait faire autant de mouvement avec deux bras !
Le rythme s’intensifie (si c'est possible !)…elles se mettent à hurler tout en tapant dans le vide ….
Je fais bien un effort d'imagination pour visualiser mon ennemi…mais non je ne déteste personne à ce point…je ne sais plus ce qui bouge…un bras ?…un sein ? …un morceau d'abdomen ?…
Je commence à être prise de panique…pourvu qu'elles ne se rendent pas compte qu'on a plus de 26 ans sinon elles vont peut être vouloir nous exterminer ????

Je regarde ma copine qui fait ce qu'elle peut pour ne pas être démasquée mais son rythme comme le mien devient de plus en plus lent si bien qu'on ne sait plus trop ce qu'on fait :

du combat ou la Macarena ?
 

On pédale grave, les muscles tétanisés…on chasse les mouches, on remue ce qui veut encore bien répondre aux instructions du cerveau…et dire qu'avant je trouvais un cours de Zumba éreintant  !

Je voudrais fuir mais je ne sais même plus où j'ai garé ma voiture ni si mes jambes me porteront jusque là ?!

Je lance fort ma jambe comme si je voulais jeter ma godasse à 2 kilomètres…je tape …..je saute… je crie… je pleure..pourvu que ma rotule ne se fasse pas la malle…mais pourquoi on se met dans cet état ?

Monte une fille sur l'estrade, à côté de la prof…elle a encore une énergie monstre, vas y qu'elle cogne, gants de boxe aux mains ( AHHHHH ????? c'est peut être ça le secret?!) elle se baisse… uppercut… double crochet…jab du gauche…..kick droit…je suis hébétée…

je ne sais plus si je suis en train de protéger ma poitrine ou mon pubis

…mes bras moulinent …je suis consternée : pourquoi je m'inflige ça ?

Dans le SM, il y a une notion de plaisir, non ? mais là que dalle, pas l'ombre d'une jouissance à venir !
Au mieux : je reste en vie !

La prof s'arrête une fraction de seconde…peut être est ce un temps de relaxation ?!….rêve !….c'est juste pour beugler des paroles de Métal !

On finit par attraper des tapis de sol …ouf on va souffler là ?!….série de pompes….50, 49,48…… 
« Squeeze your bottom !!!!»….je vais la tuer…comment veux tu que je serre quoi que ce soit, je suis en train de baver sur le lino tout en essayant de maîtriser le tremblement (indice 42 sur l'échelle de Richter) de mes deux membres supérieurs….tout le monde gueule : les filles ravies de ce niveau de souffrance, le métaleux du cd, la prof qui chante (enfin façon de parler) et moi qui révise les chiffres décroissant en anglais : five…four…

Ça y est c'est la fin…du cours !
Tout le monde se congratule façon «  Qu'est ce qu'on lui a encore mis dans la gueule à ce fils de p….! » ( oui, c'est racaille ce cours!) et moi je me dirige en rampant vers mon sac…je pense que je vais regagner ma voiture sur les avant-bras !

Et vous savez le pire ?

Comme je veux être dans la tendance et que je ne suis pas une adepte de la brûlure des tétons à la cigarette, la semaine prochaine :

I will be back !!!!!!!!!!!

 

 

 

Leave a Reply