Journal 20 : Les clés !

2013 !

Ne jouons pas les niaises en dansant la javanaise en charentaises, les deux pieds dans la glaise…
cette année 2013, quelle soit Hollandaise ou pas, on veut qu'elle nous plaise !

Autant nous nous sommes plantés pendant des décennies autant nous ne savons pas pourquoi …
mais cette année : on y croit !

Oui 2013 sera notre page blanche, la première année du reste de notre vie, a new start for a new life !….

On nous l'a promis et on veut le voir : le changement c'est maintenant !

Ok, mais il faut bien bouffer!

Alors après 3 semaines de vacances en France nous nous retrouvons l'estomac dilaté aux pieds d'un frigo désespérément allégé.

Et même si on a très envie de rompre avec ses  habitudes : se nourrir demeure une figure de style imposée et quoi de mieux pour commencer l'année que d'aller déambuler à 18h30 un vendredi dans un supermarché ?!

Choisir ce créneau c'est comme décider de se faire épiler un vendredi midi avant le week end du 1 Mai !
Résultat assuré : archi bondé = archi énervés !

J'ai beau être une fervente partisane des Franklin et Mickey, le problème des dvd, c'est comme avec tout le reste… il y a toujours une contre partie, le fameux revers de la médaille, la face cachée, l'envers du décor …
Cela ne reste qu'une anesthésie partielle du cerveau et même si les enfants sont réduits à l'état végétatif il suffit que  la musique du générique retentisse pour qu'ils retrouvent une conscience globale de leur être….

en clair le légume récupère illico ses pulsions corporelles et ses envies irrépressibles de sauter et toucher à tout !

C'est donc accompagnée d'un mari ultra motivé et de deux enfants ultra excités que j'empoigne mon trolley !

Même en 2013 Zélia et Corentin n'ont toujours pas compris…..qu'un charriot permettait de porter la totalité des grosses courses de la semaine et non à trimballer deux kids sur-vitaminés !

Au passage, ils s'amusent à se cacher sous les aliments….Corentin tente de se dissimuler sous un sac de litchis…Zélia écrase les tomates cœur de bœuf en voulant se faire une cabane avec le paquet de Pampers…et c'est reparti comme en 2012…Florent qui avait décrété 3 minutes plus tôt être au régime, trépigne devant un pot de Ben and Jerry's….et moi les bras chargés de paquets qui n'ont plus de place dans le caddie : je crie !

Ah ces taches hebdomadaires censées resserrer les liens familiaux… !

¾ d'heure plus tard ce  n'est pas mécontents que nous rentrons chez nous, la corvée du jour achevée !
Reste  à monter les sacs de courses plus Corentin qui ne veut plus marcher…c'est fou ce regain d'énergie qui se manifeste que pour nous emmerder car maintenant qu'il faudrait utiliser ses deux membres inférieurs Monsieur est fatigué…on peut le comprendre…une heure de caddie : ça crève !

Bon an mal an nous arrivons devant notre porte.

Je plonge ma main dans mon (pour une fois) tout petit sac…et…

Pas de clés…comment cela a pu se produire…ne sommes nous pas en 2013 ?

Florent me confirme très ( trop ?) rapidement qu'il n'a pas pris les siennes !
J'aurais par inadvertance fait tomber mes clés entre les rayons ? Oh nooonnnn ! ça c'est le style 2012 !

Je plante tout le monde devant la porte et sprinte à la Usain Bolt version claquettes jusqu'à la voiture histoire de checker et de mettre toutes les chances de mon côté : rien !

C'est haletante et penaude que je les retrouve sur le pallier…nous décidons rapidement de retourner au super marché….30 minutes later : retour à la case départ….nous ne retrouverons jamais les clés…nous descendons voir le vigile, il a surement un pass…notre dernier espoir est balayé en une fraction de seconde : il ne peut rien faire…..nous remontons…là un squat s'improvise…

Florent et les enfants vautrés au milieu des sachets…la tension exacerbée….Zélia habituellement peu prolixe se lance dans ce qu'avait nommé un célèbre auteur de théâtre contemporain : « la diarrhée verbale » ( certainement des résidus de l'épidémie de gastro hivernale française)….un flot ininterrompu de propos ultra positifs :

 « on y arrivera jamais »… « c'est fini »…. « on a plus qu'à se nourrir de nos courses sans les cuire »…. « où est ce qu'on va dormir ? »… « et mon cartable ? »….

Je n'en peux plus, je suis à deux doigts de servir de bélier en me jetant sur la porte…

Florent excédé, tente de trouver la traduction de serrurier sur son black berry et Corentin ne saisissant pas l'ampleur du drame qui se joue s'amuse à nager sur le carrelage….

Alors c'est ça 2013 ?

Un vieux copier/coller de 2012 tout pourri ? On laisse tomber le meilleur et on reprend le pire !
 
Non, ce n'est pas possible ! C'est à ce moment là que mon héros : Florent, après avoir glissé perfidement la fameuse «  heureusement que ce n'est pas moi qui les ai perdues » a trouvé un numéro de serrurier…et a en prime la bonne idée de nous suggérer de l'attendre dans un troquet  !

En 2013, on optimise tout et même ( surtout ) les emmerdes !

C'est donc complètement imbibés que nous sommes remontés une heure après retrouver le messie…le super héros… : le serrurier !

Nous lui sommes tombés dans les bras, un peu comme si nous retrouvions (avec une émotion à la bière non feinte) un premier amour !

Etonné mais heureux de tant de chaleur humaine…
5 minutes et 300 aed plus tard, il nous sauvait !
                                        
                                       

Bonne année !!!

 

 

 

 

 

Leave a Reply