Journal 22 : Tatie is back !

 

Ma tante, une source d’inspiration inoxydable…

Elle m’est aussi indispensable, que l’air pour les poumons, la pluie pour un dimanche de merde, la ficelle pour un rôti, le gras pour un boudin, l’air con pour un ado…ben quoi ? je n’ai jamais prétendu être poète !

Ce petit être aussi fluctuant que les marées ne cesse de m’inspirer…et c’est avec une joie non feinte que nous l’avons accueilli une nouvelle fois à Dubaï !

Etant habituée à cet émirat nous nous concentrions cette fois ci plus sur l’aspect quotidien que touristique…

Ma tatie ferait la joie des chercheurs…car inutile de la mettre en culture pour qu’elle se révèle…elle surprend tout le temps…

Et comme disait un grand penseur «  je t’aimais, je t’aime et je t’aimerai » …
…ma tante m’a surprise, me surprend et me surprendra toujours…

Alors que nous étions en pleine discussion … un truc captivant …du genre une histoire que j’ai entendu que 99 fois… concernant au choix : ses enfants, son mari ou son régime ( si on comptabilisait le nombre de kilos perdus dans sa vie, elle serait à moins 420 ;) et pour des raisons évidentes je ne ferai pas le même exercice dans l’autre sens ;)….je me surpris à ne plus du tout l’écouter pour me concentrer sur le spectacle qu’elle m’offrait !

Petite précision, ma tantine est une grande consommatrice de café qu’elle souhaite rempli à ras bord pour en laisser la moitié dans le mug (habitude surement liée aux périodes de restrictions massives dont elle est coutumière)

Et alors que je lui en avais servi un quelques minutes plus tôt…mon attention fut happée par le visuel qu’elle présentait…(ce que je vais décrire est soumis au control parental) alors qu’elle finissait une phrase, elle entrouvrit la bouche et frotta négligemment ses lèvres qu’elle faisait ressortir par une moue boudeuse sur les rebords de la tasse… !!!

Genre poisson laveur de glace en plus caliente !

Vous imaginez ma surprise ?! et alors que j’essayais de me concentrer sur l’histoire fascinante qu’elle me narrait…elle réitérait en insistant … en faisant tourner sa tasse afin que ses lèvres puissent caresser la totalité du rebord…je commençais par être très gênée quand tout naturellement elle continua son récit en saisissant un chandelier qui se trouvait sur la table…et sans aucune gêne… le caressa !

Je me sentais tellement coupable d’assister à ce spectacle, ( un peu comme si je me faisais prendre en train de mater un porno par mes parents, mon mari et ma prof de Cp réunis !) que je finissais par l’interrompre brutalement en lui demandant si elle se sentait bien ?!

Que ne fut sa surprise lorsque  je lui expliquai ce qu’elle faisait !

Je crois qu’elle ne s’en rendait même pas compte, comme si elle était possédée !
Ce qui allait d’ailleurs être confirmé quelques jours plus tard !!!

Comme je vous l’ai dit ci-dessus ma tante est habituée aux régimes (un peu comme 99,9°/° des femmes) mais sa particularité est d’alterner des périodes de quasi jeûnes avec d’autres de quasi tout et n’importe quoi ;) et dans ma famille, vous l’aurez compris, on ne fait rien à moitié !

Alors que la maisonnée sommeillait, ma tante connaissant maintenant parfaitement les lieux, alla dérober quelques sucreries dans le placard destiné aux enfants…en bref : elle se leva et s’empiffra d’autant de bonbons que sa bouche pouvait contenir emportant deux grosses poignées au passage …

Une fois au lit, elle continua la lecture de son polard et repue, son cerveau baignant dans une mer de glucides, elle s’endormit.
Quelques minutes plus tard, elle se réveilla en sursaut en s’étouffant…le sommeil l’avait assailli avant qu’elle n’eut le temps d’avaler tous les bonbons et les malheureux coincés dans son gosier comme pris au piège l’empêchaient de respirer …c’est avec une toux caverneuse qu’elle réussit à expulser les coupables arrosant allégrement au passage la housse de couette d’un liquide vert fluo !

Un truc qu’un estomac humain ne peut contenir… !!! On est plus proche du Sani broyeur que de la poche stomacale !

On connaissait la règle d’or :

« Ne pas parler la bouche pleine »,

Ma tante venait une fois de plus de repousser les limites en s’en créant une bien à elle :

« On ne dort pas l’orifice du bas du visage plein comme une benne! »

Si bien qu’ensuite, je continuais mes rondes nocturnes jusqu’à sa chambre de peur qu’elle meure, comme Hendrix, étouffée dans son vomi fluo !

Un autre jour, ne trouvant rien à son goût dans les 1200 boutiques de Dubaï Mall nous sommes allées à Satwa, quartier marchand bordé de boutiques textiles où elle a voulu se refaire faire une de ses jupes.
Après avoir trouvé une petite échoppe au fond d’une ruelle et donné les instructions au tailleur : faire la même que celle dont la fermeture venait de lâcher because she eats so much ! ma tantine voulut absolument malgré ses hurlements amusés faire plaisir au vendeur en lui ramassant ce qu’elle pensait être un morceau de tissu et qui n’était autre que le tapis de sol du magasin !
 

Je vous passe le chapitre où elle est allée acheter des clopes à la pharmacie…ou celui où pendant le cours d’aquabiking, la prof croyait qu’elle dormait en la voyant pédaler les yeux fermés !

Ma tante est définitivement l’ovni le plus drôle que je connaisse !

Et bien que j’ai une affection particulière pour Jacques Villeret, l'extraterrestre de la planète Oxo, dit « La Denrée » il n’arrivera jamais à la hauteur,

de cet être venu d’ailleurs,

toujours prêt à faire rire nos cœurs !

2 Comments on Journal 22 : Tatie is back !

  1. Jean-Mi
    15 janvier 2014 at 20 h 59 min (4 années ago)

    J’adore ta Tatie Kit … Mais je suit sûr que tu aurais aussi à dire sur Tonton Kit…
    Bravo pour ton blog. On attend le futur épisode.

    Répondre
  2. Tatoche
    20 janvier 2014 at 10 h 43 min (4 années ago)

    Je trouve qu’en une année cette fameuse tante a pris du poids sinon la photo est géniale

    Répondre

Leave a Reply