Journal 32 : Back to real life!

Je ne sais s’il existe des études sérieuses démontrant la fugacité de l’état de bien-être que procurent les vacances mais une chose est sure : on n’apprécie ce que l’on a surtout lorsqu’on le perd …et vous en conviendrez… on perd toujours plus vite ce que l’on a mis du temps à gagner (Ok, excepté les rides et les kilos ;-))

Je m’explique…c’est relax et détendue que je m’apprêtais à affronter une longuuuuue journée de transports (taxi, avion, taxi) pour regagner Dubaï…l’esprit comblé par mes soirées théâtre et ciné, le corps repu par de nombreux et gargantuesques déjs et dîners….j’avais fait le plein d’amour et d’amitié…j’étais zen….. et comme vous le savez : prévoir, anticiper, organiser sont les maitres mots d’un plan sans accros…enfin ça, c’est ce que je croyais…

Deux jours auparavant, alors que je voulais réserver le taxi qui devrait m’emmener à l’aéroport, l’appli me planta, Florent (mon sauveur) se proposa donc de s’en occuper…Aussitôt dit, aussitôt fait, il ne tarda pas à m’envoyer un mail pour confirmer…

Jour J : 7h, je descends 46 kilos de valises sur les 5 étages qui séparent mon appart du rez-de-chaussée, suivie de Zélia et Corentin, les sacs à dos bourrés de catalogues de jouets et 4 kilos de sucreries variées…..Là….en sueur et les vertèbres tassées je m’aperçois qu’aucune voiture n’est garée……………

Evidemment j’appelle Florent, qui rappelons-le est en week end, lui, avec trois heures de plus ( 10 H donc)…il me répond, la voix ensuquée du mec qui se réveille à peine et qui hésite encore entre se rendormir ou boire tranquilou un petit café ( inutile de vous préciser que nous ne sommes pas sur un pied d’égalité !!!!! )…Quant il aura fini de s’étirer jusqu’au bout des doigts de pieds il va vérifier……..AHHHHHH……ah merde c’est la bonne adresse mais « ils » ont mis 19 h au lieu de 7h…s’exclame t-il subitement mieux réveillé…..S’en suivit alors un dialogue entre époux énamourés :

onom_img_aaaah[1]Moi : Quoi ??????????????? C’est pas vrai ?! Je ne peux vraiment rien te demander ! En plus je ne t’avais rien demandé….Corentin, merde, reste sur le trottoir, tu crois que te faire écraser va nous faire gagner du temps ?!!!!

Lui : Je suis déjà bien sympa de te l’avoir réservé…tu n‘avais qu’à vérifier….

Moi : Trop sympa ! Merci ! Non je ne vérifie pas tout ce que tu fais ! Je pensais que je pouvais encore faire confiance au père de mes enfants, moi !!!!!

Lui : J’en rappelle un tout de suite, bouge pas !

Elle : Bouge pas ?! Où veux-tu que j’aille ? A Charles de Gaulle à pieds ?????????? Zélia, merde, arrête de tirer ton frère comme une valise…….

7H30, nous étions en direction de l’aéroport….les pulsations cardiaques au taquet !

avion1Enregistrement-Douane-Controle

Bien que presque en slip je fasse toujours sonner le portillon, on me demande si l’on peut me fouiller…Parce que j’ai le choix ?! …je me fais tâter sous les regards étonnés de mes enfants qui se demandent ce que j’ai bien pu voler ?! Deux minutes plus tard, c’est à leur tour d’être contrôlé…On ouvre leurs petits sacs à dos…dans lesquels se trouvent deux bouteilles d’eau…Oui, je sais …pas de liquide…mais vous savez ce que c’est deux enfants assoiffés ? La violence d’un « j’ai soif !» martelé ???? Comment ça je pourrai en acheter après ??? Et si ils ont soif dans l’ascenseur, hein ?! Ben non, ils n’ont pas eu la patience en option ! Quelle journée de merde…..

Embarquement-décollage…logistique réglée…les enfants ont chacun leur couverture/oreiller…c’est parti pour 7 heures de lobotomie…

Zélia est déjà à son 27 ième Kréma….Corentin, le regard vitreux collé au plasma…

Je m’apprête à mon tour à mater un des derniers films français sorti en dvd quand mon voisin de derrière me somme de remettre mon siège dans sa position initiale ! Alors là c’est le pompon…j’en reste bouche bée ! Je suis à deux doigts de lui servir le couplet sur les droits et devoirs des passagers mais je suis tellement crevée que je finis par renoncer…

Dans une demi-heure, nous devrions atterrir…la consigne lumineuse s’allume…l’hôtesse fait une annonce mais Coco couvre ses paroles d’une logorrhée sur McQueen de Cars….je comprends vaguement que nous allons avoir du retard (Ben si c’est à cause de Corentin sinon évidemment que j’aurais percuté !!!)

Alors puisque nous ne sommes pas prêts d’arriver, je décide de faire un petit tour au wc !

L’hôtesse me voyant me lever me hurle dessus comme si je m’apprêtais à péter un hublot pour me défenestrer !!!!!!!!!!!

Je n’ai à peine le temps de me rassoir en vociférant quelques politesses en français que l’avion se met à dévaler des mètres sous mes pieds, les gens hurlent et les affaires volent…C’est la panique…Corentin qui en général est aussi courageux qu’un mec se rendant à une prise de sang…ne semble pas mesurer le danger et continue de se marrer

(flipper devant un mec déguisé en Mickey, oui ! mais pour un avion susceptible de se cracher, non !)…

Par contre Zélia est terrorisée, elle braille comme si on allait lui arracher les amygdales à vifs…

Moi je tente de faire bonne figure alors que j’ai juste envie de me signer avant de me jeter en hurlant dans les bras du passager d’à côté !!!

2 minutes plus tard…le calme après la tempête…et c’est bien d’elle qu’il s’agit…en raison de ce trouble météorologique nous allons être dérouté vers un autre aéroport …Eh merde, y’a école demain et on n’est pas couché…AL Maktoum, au sol, j’appelle Florent…tout de suite très sérieusement il me dit avec une voix de speaker de tour de controle, qu’il est au courant…qu’il a déjà appelé Emirates et qu’ils ne vont pas nous laisser sortir, (bien qu’il ait insisté ;)) !….On va repartir pour l’aéroport prévu initialement….

Voilà ! Rien ne se déroule comme prévu….Pourquoi, pourquoi ???!!!……comment ne pas stresser ?….tiens du coup je vais aller uriner !…..au passage je croise le voisin de derrière, c’est vrai qu’il est grand et costaud ce con !… je passerais bien mes nerfs en lui demandant pourquoi il ne s’est pas enregistré près de la porte où l’on fait évacuer les passagers ???! Hein ? Pourquoi ?!

Parce que si cela avait dû être mon dernier vol, j’aurais bien aimé le passer autrement que courbaturée, coincée avec une très mauvaise circulation dans les pieds !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

Annonce : on nous explique que l’on va devoir attendre pour faire le plein et notre tour pour re décoller, nous sommes en cinquième position…et dire que j’avais choisi ce vol pour profiter un max des vacances et arrivée juste à l’heure pour coucher les enfants…

C’était timer : 7 heures de vol, 14 dvd, 3 litres de glucose en guise de dîner et hop c’était torché !!!! Maintenant ils sont crevés, sur excités, et me répètent en boucle si on est bientôt arrivés ?!!!!

freeline-valise-sac-cabine-sac-de-voyage[1]23H30……….le 25 bisou effectué, le 3ième verre d’eau distribué, ça y est, ils sont couchés et moi j’ai plus le temps de raconter à Florent les vertus et bienfaits de ces vacances post été car demain à 5h50 le réveil va sonner ;(

 

2 Comments on Journal 32 : Back to real life!

  1. PIT 24
    10 novembre 2014 at 10 h 02 min (3 années ago)

    Que d’aventures chez les Peduf…vivement le 33…à suivre…

    Répondre
  2. Sarah
    31 janvier 2015 at 5 h 34 min (3 années ago)

    Les vacances presque parfaites!
    Mais oui pourquoi il ne s’est pas enregistré a la porte de secours ce grand machin??? Ahahahah

    Répondre

Leave a Reply