Journal 33 : Florent et sa middle life crisis!

40-ans-copie-1[1]

 

Il y a des étapes que malgré son ADN, son statut social, ses racines ou son sexe…chaque bipède connaîtra ! Ou plutôt des réalités, des vérités que chaque être humain se prendra en pleine face sans finalement y être très bien préparé…

Non, le père noël n’existe pas !

(fallait quand même être très con pour croire qu’un vieil homme pouvait satisfaire la terre entière bravant les kilomètres et les fuseaux horaires alors que nous n’arrivons même pas à trouver en temps et en heure, le cadeau de la belle mère !)…

Non, ce n’est pas un petit mammifère rongeur qui t’apporte un cadeau sous l’oreiller mais tes parents qui essaient de te faire avaler l’idée que c’est super d’être édenté !…

Non les filles, le prince charmant n’aura pas forcément une implantation capillaire dense et les muscles saillants moulés dans un ensemble lycra! ( pour certaines un petit chauve en jogging suffira)…

Non, les contes de fées ne se terminent pas tous par « Ils se marièrent et eurent beaucoup d’enfants» …

 mais plutôt maintenant par : « Elle congèlera ses ovocytes et ils feront appel à la PMA »

….ou encore, non les enfants n’auront pas la reconnaissance proportionnelle au taux de dégradation de votre aspect corporelle, de votre manque de sommeil, ou de votre sacrifice à leur acheter que du Bio plutôt qu’une sape hebdomadaire perso chez Sandro….( liste non exhaustive)

Le plus surprenant est lorsque cette étape concerne une personne que vous pensiez connaitre sur la pointe de vos ongles manucurés ! Un être que vous côtoyez de près depuis des années, que vous avez vu dans tous ses états, passé au filtre des petits et grands évènements de la vie ! Et comme vous le savez, cet être pour moi se nomme Florent !

Florent qui à l’aube de la fameuse étape des 40 ans se mit en tête de faire des analyses de sang ! Deux petits résultats à distance des valeurs de référence….et j’ai découvert un mutant  dont tout allait changer dans les moindres recoins de son comportement…

A commencer par le flou artistique qu’entourait son poids…nous avions en effet, trois balances dont aucune ne fournissait le même résultat… Un jour, il m’annonça très fièrement avoir trouvé l’idée de génie afin d’être le plus précis (alors qu’avant, rappelons-le, on se contentait de se peser sur la plus sympa quitte à remonter plusieurs fois pour qu’elle baisse notre masse de gras) Il avait étalonné nos pèse-personne avec un pack d’eau…

Maintenant notre jouissance gustative serait soumise à cette boite électronique réaliste aux 100 g près !

Dans la foulée, il décrétait qu’un changement de ses habitudes alimentaires il devait opérer…Mon Florent qui auparavant trépignait devant tout ce qui ressemblait de près ou de loin à une crème glacée, se mit à nous faire arpenter tous les supermarchés bio afin d’y dégoter ce nectar qui le maintiendrait en bonne santé : du contré  de cerise, son nouvel opiacé ! Et pas n’importe lequel s’il vous plait, il lui faudrait dorénavant celui trouvé dans une petite boutique de nutrition qui demeure à l’opposé de notre habitation ! Pour éviter de trop nombreux allers/retours, il occupa avec ses 14 litres les ¾ de la contenance du frigidaire…laissant très peu de place à nos denrées alimentaires !

Tous les matins, je retrouvais un doseur d’Advil des enfants rempli d’un marron douteux dans l’évier…Il m’expliqua très sérieusement qu’il fallait doser précisément la quantité de jus à diluer…

C’est bien connu malgré la pénurie de prévention à ce sujet…l’overdose de jus de cerise est vite arrivée !!!

Parallèlement, il acheta de façon presque frénétique tout ce qui ressemblait à de la vitamine ou acide aminé. Pipettes de collagène, vitamine C, Oméga 3, Magnésium B6 transformant ainsi notre cuisine en succursale de la para pharmacie de Place Monge !

om

Mon mari sait tellement décrypter le dos des étiquettes qu’il pourrait ouvrir un cabinet et faire graver «Nutritionniste» sur la plaquette !

Le fond, c’est bien mais n’en n’oublions pas la forme pour autant !!! Il lui faudrait pratiquer un jogging tous les deux jours dès à présent !

Velléités très rapidement calmées puisqu’après le deuxième footing, une micro déchirure musculaire était avérée  (radio + scanner à la clé !)!!! S’en suivirent, juste après une tripotée de séances tous les samedis chez le kiné !

Et valait-il mieux avoir le cœur bien accroché lorsque le soir dans le noir alors que j’allais me coucher, je le trouvais contre un mur en train de s’étirer !

Quelques mois à ce régime plus tard, il me fallait encore l’écouter sur ses doutes quant à son poids…Maintenant il s’inquiétait car à un chiffre trop bas il était arrivé ! Quelle horreur, quel drame il devait affronter : dans ses costumes et jeans il flottait !!!! ( hurrrrrrrr)

Moi je commençais sérieusement à m’inquiéter car au rythme ou il s’enfilait ses pipettes de collagène et l’injustice homme/femme face au vieillissement, c’est bientôt avec mon fils qu’on me croirait mariée ;)

Le pompon s’est produit samedi dernier, alors que je montais dans la voiture, j’étais gelée et il se mit à faire péter au max la AC ! Face à mon regard étonné, il déclara avoir des suées !

Force était de constater que mon Florent se transformait en vieille poule pré-ménopausée !

Vous connaissez cette locution : « Les blagues les plus courtes sont les meilleures ! »

Alors rendez-moi mon Florent accro aux 4 heures,

Aux pates au double ratio de beurre,

Aux bons petits plats arrosés de Lesieur,

Qui même ridé et ventripotent sera toujours synonyme de mon bonheur ;))))

tatoo

3 Comments on Journal 33 : Florent et sa middle life crisis!

  1. Carine
    2 janvier 2015 at 17 h 15 min (3 années ago)

    Nouvelle année, nouvelles résolutions… qui sait?

    Répondre
  2. Sarah
    31 janvier 2015 at 5 h 25 min (3 années ago)

    Trop drole, merci Sophie, il a du etre ravi en lisant cet article ton Florent :))

    Répondre

Leave a Reply